Apiera

De Le wiki de Delain
Révision datée du 15 septembre 2008 à 13:48 par Lordy (discussion | contributions)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Déesse de la lune, des arts et de l'illusion

Apiera : Déesse de la Lune, des arts et de l'illusion Déesse colorée et lunaire, Apiera est chère à ceux dont la vie est tournée vers les arts, la poésie, le spectacle ou le commerce, et/ou, ceux dont le cœur est empreint de nostalgie et de mélancolie. Même si c'est deux aspects sont parfois étroitement entrelacés, Apiera se révèle être une divinité ambiguë. Elle est à la fois l'inspiratrice divine, la source rayonnante et burlesque de l'expression artistique, et, celle dont la face blafarde et triste instille dans le cœur des enfants de la terre sentiments hésitants, remords et pleurs. Apiera est tout cela et totalement autre chose à la fois, elle est l'Illusion et le Chaos, la force créative en ébullition, l'élan impérieux et le charme conquérant. A ce titre, elle reçoit souvent les faveurs, des artisans, des courtisanes et prostituées, des marchands et roublards, et, d'une façon générale de tout ceux qu'une vie étroite et bien rangée désespère et ennuie. Nombreux sont les poètes qui ont chanté ses louanges, nombreux les peintres qui ont tenté d'en saisir l'éclat tourbillonnant. Mais, voilà le propre d' Apiera : l'insaisissabilité. Pouvant être tout et son contraire, on lui attribue également le domaine des arts illusoires. Si des Dieux comme Galthée ou Io l'Aveugle ont un royaume plutôt défini, Apiera est une déesse fuyante et volatile. Sa présence, tantôt irradiante, tantôt pâle, est au cœur de ceux qui s'ouvrent à eux même et aux autres. Ainsi, même si elle n'est pas vénérée, Apiera a un impact certain sur la vie des tous les enfants de la terre. Balgur, Dieu de la guerre, de la volonté, de la puissance et de la discipline, est l'antithèse même de ce qu' Apiera représente. Il n'est d'ailleurs pas rare de voir leur fidèles en opposition. La plupart du temps, le clergé d' Apiera est de plus informel : il est constitué d'artistes, de marchands, et d'autres individus du même type réunis en concile, mais, il existe bel et bien des prêtres de la déesse lunaire. Ces derniers sont généralement des individus cultivés et charismatiques, à l'empathie débordante. Ils œuvrent à favoriser l'essor de la culture, et, parraine fréquemment artistes et artisans. Ils sont également des illusionnistes de talent.

Retour